L’imprimeur taille-doucier : de l'encrage à l'impression

Riche de deux siècles d’histoire, l’atelier de Chalcographie du Louvre est l’un des derniers à perpétuer le savoir-faire de l’imprimerie en taille-douce traditionnelle.

L'essuyage d’une plaque d'après Vitruve à l'aide d’une tarlatane

L'essuyage d’une plaque d'après Vitruve à l'aide d’une tarlatane

Imprimer des matrices anciennes, parfois vieilles de quatre siècles, nécessite une expertise et une dextérité rares. L’artisan imprimeur doit composer avec les particularités des cuivres, marqués par le passage du temps, afin d’obtenir des épreuves de qualité.

Pour offrir un résultat identique à la volonté du graveur, l’atelier de Chalcographie du Louvre mène des recherches poussées sur les encres de taille-douce. Les imprimeurs les mélangent avec de nombreux composants (pigments, résines, vernis, huiles, cires) pour modifier leurs qualités originelles et les rendre plus ou moins fluides, grasses, collantes ou sèches selon la nature de la plaque gravée à imprimer. Le rendu chromatique fait l’objet d’une attention toute particulière : différents types de noirs sont souvent mélangés en fonction de leur tonalité, chaude ou froide pour offrir des tirages subtils.

Impression de l'estampe How to meet an angel réalisée par le couple Kabakov, 2014

Impression de l'estampe How to meet an angel réalisée par le couple Kabakov, 2014

Le savoir-faire et l’expertise développés par les imprimeurs au contact des matrices anciennes sont mis au service des artistes. Cette expertise technique des imprimeurs taille-doucier ne se limite pas au tirage des estampes, mais concerne également la pratique de la gravure en creux : burin, pointe-sèche, eau-forte, aquatinte…