COUPLE DANS UN LIT APPELÉ AUSSI «AMANTS DE BORDEAUX»

COUPLE DANS UN LIT APPELÉ AUSSI «AMANTS DE BORDEAUX»

COUPLE DANS UN LIT APPELÉ AUSSI «AMANTS DE BORDEAUX»

Antiquités gallo-romaines
Partager
COUPLE DANS UN LIT APPELÉ AUSSI «AMANTS DE BORDEAUX»
Artiste(s): 
France
(Fin du IIème - début du IIIème siècle)

ORIGINE ET DATE:

Fin du IIème - début du IIIème siècle
Découvert à Bordeaux (Gironde) en 1850
LIEU DE CONSERVATION DE L'ORIGINAL: 

MATIERE:

Original en terre cuite blancheReproduction Rmn-GP en terre cuite

DIMENSIONS:

Hauteur: 6 cm
Largeur: 12 cm
Profondeur: 7 cm
NUMERO D'INVENTAIRE MUSEE: 
MAN 72474
REFERENCE RMN-GP: 
TC002076
PRIX DE VENTE: 
120,00 € TTC

Le potier Pistillus, actif à Autun (Saône-et-Loire) vers la fin du IIème siècle et au début du IIIe siècle, propose ici une version aussi exceptionnelle que tendre de l'intimité d'un couple gallo-romain. L'homme et la femme échangent des caresses dans un grand lit de type romain, sous la protection toute relative d'un chien, endormi à leurs pieds. Cette image d'un érotisme paisible contraste autant avec les figurations érotiques très crues habituelles sur les lampes en terre cuite d'époque romaine qu'avec le formalisme convenable des stèles funéraires en pierre montrant des couples gallo-romains. Ce couple, parfois appelé «les amants de Bordeaux», reste très isolé dans la production gallo-romaine de figurines en terre cuite, où les représentations de divinités, comme Vénus ou des déesses nourricières, occupent le premier rang. Les figurines, produites en grande série dans le centre de la Gaule, en Bourgogne et dans d'autres régions, constituent des objets peu coûteux, offerts aux dieux, placés dans les tombes, ou encore utilisés comme jouets par les enfants. La destination antique de ce groupe très original reste toutefois inconnue. La technique de la terre cuite : *La fabrication des figurines en argile est l'une des plus anciennes manifestations artistiques et religieuses de l'homme.* *Coulées ou estampées dans des moules en plâtre, elles sont retouchées et sèchent longuement avant de cuire dans un four à une température oscillant entre 600 et 900 degrés. Les terres cuites de l'Atelier de Moulage du Louvre sont toujours réalisées selon ces procédés ancestraux.