Lacs de Montagne de Louise Bourgeois

Lacs de Montagne de Louise Bourgeois


Lacs de Montagne, commandée par la Chalcographie du Louvre en 1997, est une estampe emblématique de l’œuvre gravé de Louise Bourgeois.
 

Louise Bourgeois, Lacs de Montagne, eau-forte, pointe sèche, burin et aquatinte, 1997, Chalcographie du Louvre

 

Travaillée à l’aquatinte, à l’eau-forte, au burin et à la pointe sèche, Lacs de Montagne est une gravure imprimée en couleurs. Louise Bourgeois y figure quelques-uns de ses motifs de prédilection : la maison, la montagne-mamelle, les couleurs bleu et rouge… Le thème de montagne-mamelle, justement, se retrouve déjà dans son œuvre sculpté antérieur.

De la sculpture à la gravure, il n’y a qu’un pas. Louise Bourgeois aborde l’estampe en sculpteur, cherchant toujours la pureté formelle, le dépouillement, la géométrie. « Ce fut une révélation pour moi d’arriver à obtenir des effets en trois dimensions avec le dessin » a-t-elle déclaré.

Lacs de montagne est l’aboutissement d’une composition à laquelle l’artiste a travaillée pendant quatre ans : l’estampe éditée forme le treizième et dernier état de la gravure. On retrouve sur le site du Museum of Modern Art tous les états qui l’ont précédé.

Franco-américaine, Louise Bourgeois (1911-2010) est l’une des femmes artistes les plus célèbres du XXe siècle. Formée à la gravure dans le célèbre Atelier 17 (New York) à la fin des années 30, elle renoue avec cette technique dans les années 1980.

À travers l’estampe, elle explore les mêmes thèmes que dans ses peintures et ses installations, mais de façon plus intime encore. L’enfance, la maternité, l’univers domestique, les variations de l’âme sont des sujets récurrents, qu’elle aborde en s’appuyant sur un ensemble de motifs à forte connotation symbolique.

Lacs de Montagne de Louise Bourgeois est l’une des estampes produites dans le cadre de la grande politique de commandes contemporaines lancée par le Musée du Louvre en 1992.